LES AURORES BORÉALES EN ISLANDE

Article du 31 décembre 2019
Catégorie : Climat et phénomènes naturels
Auteur : Jean-Yves Petit

Climat et phénomènes naturels, le blog : Aurore boréale sur la péninsule de Reykjanes

Partir tenter d’observer des aurores boréales en Islande, bien sûr de préférence avec un certain guide spécialiste que je ne nommerai pas, est l’un de vos rêves ? Mais avant tout, une aurore boréale, qu’est-ce que c’est ?

Une aurore boréale, c’est quoi ?

Les aurores boréales en Islande ou aurores polaires (hémisphère Nord, donc visible dans la partie Nord du monde)  et les aurores polaires australes (hémisphère Sud) sont des phénomènes physiques produisant une lumière majoritairement verte entre 80 et 500 km d’altitude. Au-dessus, plus haut en altitude, on peut également voir parfois un léger bleu, du jaune et plus souvent du violet/rouge lors d’aurores d’une forte intensité. Plus rarement, on peut voir du rose au pied des aurore

Quelles formes ont elles ?

Les aurores boréales en Islande (ou les aurores australes dans l’hémisphère Sud) sont toutes différentes : nuages larges ou draperies, diffuses ou concentrées, lentes à très rapides, dansantes, glissantes ou formant le classique rideau. Elles peuvent également être pulsées, formant des “rayons” de lumière. Leur intensité est variable : très faibles, elles peuvent être invisibles à l’œil nu mais “attrapables” lors d’une photographie en pose longue. Mais lorsqu’elles sont puissantes, elles illuminent le ciel et les paysages blancs de neige et peuvent alors former un unique rideau qui fait le tour de la terre !

Climat et phénomènes naturels : Aurore boréale dans les westfjords

Les aurores boréales en Islande, où et quand les observer ?

Les aurores boréales en Islande sont généralement visibles à l’œil nu de fin aout environ jusqu’à début avril puisque que c’est la période de l’année ou les nuits sont les plus longues et intenses. De plus, en Islande, de mai à aout environ, il ne fait qu’à peine nuit une ou deux heures, et pas du tout nuit entre début juin et mi-juillet.

Elles se produisent majoritairement entre 18h et 1h du matin, mais peuvent durer le long de la nuit. La terre tournant, c’est à cette période de la journée que la zone où vous vous trouvez se présente sous la zone d’activité des aurores, zone formée par le champ magnétique terrestre. Il faut néanmoins garder à l’esprit que les aurores boréales en Islande sont fréquentes mais rarement trés intenses, et que de plus, leurs visibilités dépend également trés largement de la couche nuageuse, et donc plus généralement de la météo.

Il est souvent possible à l’œil expérimenté de voir une aurore boréale peu intense, qui n’aura néanmoins que l’aspect d’un nuage ou un arc gris-vert dans le ciel pour un observateur novice. Il faut cependant être patient et ne pas abandonner trop vite car il arrive fréquemment que, même lorsque l’intensité globale n’est pas au rendez-vous, il puisse y avoir quelques minutes d’une belle illumination qui vous surprenne !

Climat et phénomènes naturels, le blog : Aurore boréale dans l'Est de l'Islande

Quel est l’explication du phénomène ?

Le soleil est à l’origine du phénomène des aurores boréales. 109 fois plus grand que la terre, il n’est qu’une masse gigantesque d’énergie provenant de réactions de fusion thermonucléaire produites en son cœur.

Telles des explosions à sa surface, des éruptions projettent dans l’espace des nuages de matières fortement chargées en énergie. Ces nuages partent vers l’espace. Certains d’entre eux en direction de la terre. Leur vitesse de déplacement est variable. Il leur faut normalement 2 à 3 jours pour parcourir les 150 millions de kilomètres séparant la terre du soleil mais lors d’intenses tempêtes solaires, ces nuages peuvent mettre moins de 20h pour atteindre la terre.

Lorsque ces nuages arrivent sur terre, cette matière est détournée par le champ magnétique de la terre (la magnétosphère) qui, tel un bouclier, nous protège des rayonnements solaires. Quand la matière solaire se heurte au champ magnétique de la terre, elle est attirée par les pôles magnétiques terrestres. Et c’est là, chargées d’énergie, que les particules solaires excitent les particules terrestres des différents gaz que l’on trouve à différentes altitudes illuminant ainsi le ciel à proximité des pôles magnétiques terrestres.

Globalement, il faut donc retenir que ce phénomène naturel magique et spectaculaire ne peut être visible que dans de très hautes latitudes, généralement a peine en-dessous du cercle polaire arctique et surtout bien au-dessus et que les aurores boréales en Islande peuvent prendre différentes formes et couleurs dues à plusieurs critères : la taille du nuage de particules solaire, sa densité, sa vitesse, la quantité d’énergie apportée.

Il faut également savoir qu’elles ne sont observables qu’en fonction de la couverture nuageuse, de l’intensité de l’activité solaire et sont dans la grande majorité des cas uniquement vertes !

LES AUTRES CATÉGORIES D’ARTICLES

GÉOGRAPHIE et GÉOLOGIE

EN COURS DE CRÉATION …

Encore un peu de patience !

GASTRONOMIE

EN COURS DE CRÉATION …

Encore un peu de patience !

FAUNE et FLORE

EN COURS DE CRÉATION …

Encore un peu de patience !

ÉCONOMIE

EN COURS DE CRÉATION …

Encore un peu de patience !